Tout a commencé en Champagne, où je fus conçu dans une forêt située à mi-chemin des deux villages où vivaient alors mes parents… Les grandes forêts de feuillus restent des mères pour moi, et je me sens toujours chez moi pourvu qu’il y ait des arbres !

Par la suite j’ai vécu le bonheur providentiel de vivre les étés de ma petite enfance au soleil du grand large pendant plusieurs années, dans le centre naturiste « héliomarin » qui fut le premier centre historique en Europe où il fût possible de vivre nu. Deux mois complets de bonheur chaque été à boire l’océan, à parcourir les dunes, à partager de nombreuses amitiés sous le soleil d’un naturisme simple et naturel, écologiste avant l’heure, dont l’effervescence radieuse et ensoleillée illumine encore mes souvenirs.

Par la suite mon destin me proposa des années incertaines et nettement moins heureuses, qui me menèrent dès l’adolescence à chercher refuge dans les livres et un univers intérieur en quête de réalités que je soupçonnais sans pouvoir mettre exactement le doigt dessus.

Petite esquisse de

Bio

de Wyngalian

Une lumière a commencé à poindre avec la découverte de mon héritage celtique. Ce fut une révélation salutaire, galvanisante, mais encore incomplète.

Le basculement s’est réellement produit à la faveur de la découverte de l’enseignement spirituel d’un maître de sagesse hors normes, Omraam Mikhaël Aïvanhov. Ce fût un feu brûlant, régénérant, miraculeux. J’ai encore la sensation, 35 années plus tard, d’avoir été littéralement visité, happé et sauvé par des présences d’un autre ordre vibratoire que celui que propose le monde humain. Ma vie a changé alors, radicalement et sur tous les plans.

J’ai pu ainsi commencer un processus d’incarnation, inaugurant tout un parcours dense, parfois éprouvant mais d’une infinie richesse.

À noter un premier mariage (pas très heureux) et de longues années passées à me heurter à un karma professionnel confrontant. J’ai assez rapidement fini par démissionner de l’établissement dans lequel j’étais entré par concours pour sécuriser mon couple de l’époque. Ont suivis des petits boulots galère mais très instructifs dans la relation client et la vente sur les marchés artisanaux. J'ai aussi vécu une parenthèse dans le multimédia avec un diplôme à la clef, une aventure dans les matériaux naturels, et encore de nombreux boulots à droite et à gauche. La période récente a été plus heureuse, avec quelques années à mon compte comme formateur dans la sphère du numérique.

Enfin un autre tournant capital : la rencontre avec la femme de ma vie. Ça a permis la création d’une famille recomposée qui reste pour moi un socle familial précieux, incluant la venue de mon fils qui aura été une belle initiation et au final une bénédiction.

wyng meditation.jpg

Le fil conducteur de toutes ces années aura consisté en une prise de pouvoir personnelle. Il en aura fallu du temps pour que je comprenne ! Mais en définitif tout a fini par se mettre en place. Me connaître, et comprendre mes rouages intimes, aura été un challenge initial facilité par la compagne de mes jours qui par moments a tenu le rôle de révélatrice et de miroir avec une acuité incomparable. Je lui dois beaucoup, et avec elle j’apprends tous les jours.

Cette prise de pouvoir m’a permis de réveiller ma légende personnelle. J’ai en quelque sorte choisi de reprendre ma place dans le monde, d’oser être qui je suis, et d’affirmer ce dont je suis porteur au plus profond de moi-même depuis le début.

C’est un sacré chemin, quand même ! Prendre confiance en soi, apprendre à s’écouter, à bannir la peur, le jugement, croire uniquement en ce qui vibre profondément… et c’est ainsi qu’est né Wyngalian, le Natcham !